Que commander au restaurant ?

Ce petit guide culinaire vous sera utile pour déguster des plats typiquement romains dans des lieux vraiment romanacci !

Les romains cuisinent simplement, avec trois ingrédients seulement, ces mets viennent émoustiller vos papilles. C’est une cuisine populaire, on y trouve souvent les abats. Chez eux, il faut rendre honneur au maitre de maison, vous devrez manger jusqu’aux … pastarelle (choux à la crème) !

Comment choisir un endroit où se délecter quand on a marché toute la journée… on fait facilement 14km par jour en traversant le centre historique, tout se faisant à pied.

Bien analyser le menu exposé à l’extérieur : la carte ne doit pas être, si possible, traduite en plusieurs langues. Même si c’est bondé, même s’il y a les nappes à carreaux caractéristiques, je dis non. Mais rendez vous plutôt, là où cela parle fort et où  les italiens gesticulent, et comme le disait Jean Cocteau, ce sont des français de bonne humeur !

Évidemment, évitez surtout les places connues comme Spagna ou Navona, les racoleurs, ou les légumes exposés dans la rue ! Continuez quelques minutes, en vous perdant dans les méandres des ruelles de la ville éternelle…

Bruschetta

Il n’y a pas que la Bruschetta !

Antipasto / Entrées

Suppli boulette de riz fritte à la tomate et mozarella

 Filetti di baccalà beignets de morue

Fior di zucca beignet de fleur de courgette faisant partis des fritti (olive, mozzarelle, anchois…)

Primo / pâtes ou riz

Attention il y a une typologie de pâtes pour chaque sauce, et c’est un scandale si vous coupez vos spaghettis!

Bucatini all’amatriciana joue de porc salée originaire de la petite ville d’Amatrice, à la limite du Latium et des Abruzzes, fromage de brebis appelé pecorino, tomate, piment

Penne all’arrabiata, pâtes légèrement pimentées ail, piment

 Spaghetti o Tonarelli Cacio e pepe, pâtes aux poivre et fromage de brebis appelé pecorino

 Gnocchi (prononcez nioki) à la semoule au parmesan

 Risotto funghi porcini aux cèpes, même si le risotto est piémontais et que ce plat est plutôt toscan, c’est toujours un délice !

Zuppe di farrò, soupe à l’épeautre et toutes de types de soupes comme pasta e ceci, pâtes aux pois chiches

Spaghetti alle vongole, aux tellines, ail et persil

Secondi / Plats de résistance

Saltimbocca alla romana, veau, jambon de parme, sauge, vin blanc

Stracetti e rucola, bœuf avec roquette, vinaigre et copeaux de parmesan

Scaloppina di vitello, escalope de veau, juste un peu de citron et c’est divin !

Abbacchio scottadito, agneau de lait

Involtini roulés de veau avec différents ingrédients jambon ou fromage

Porchetta cochon de lait grillé, laurier

Calamari farciti o fritti, calamar farcis ou frits

Seppie con piselli, sèche aux petits pois

POUR LES AMATEURS :

Pajata, intestin de veau de lait

Coda alla vaccinara, queue de bœuf sauce tomate et céleri

Trippe alla romana, à la menthe et au fromage pecorino

Coratella, différents abats d’agneau (poumon, cœur, foie, thymus) mijotés avec des oignons dans du vin blanc.

Contorni / Légumes

Les légumes sont à demander en plus de la viande, c’est un plat à part.

Patate al forno Pommes de terre au four au romarin

 cicoria, chicorée sautée à la poêle avec ail, piment relevé et un peu amer

Puntarelle (en hiver seulement pousses de chicorée, sauce composée d’ail pilé aux anchois, bon vinaigre de vin)

Fave Fèves crues avec des petits morceaux de pecorino ou préparées avec des oignons et de la pancetta

Carciofi alla Giudia artichauts frits de la cuisine traditionnelle juive romaine

Carciofi alla romana Coeur d’artichaut « mammola », persil, menthe, chapelure

Dolci / Desserts

On connait tous le tiramisu, la panna cotta, parfois vous trouverez :

Torta della nonna, tourte à la crème pâtissière et pignons

Pastiera napoletana, tarte à la ricotta et fleur d’oranger

Zuppa inglese biscuits à la cuillère trempés dans de l’alkermès et disposés en alternance avec des couches de crème pâtissière

Fruttini fruit givré

Liquori/ Liqueurs

Mirto obtenue par macération de baies de myrte ou d’un mélange de baies et de feuilles

Amaro obtenue par macération d’herbes, racines, fleurs, écorces, zestes d’agrumes et autres épices dans de l’alcool

Petites sélections :

  • Trattoria Tanto per magna, Via Giustino de Jacobis, 9 (metro Garbatella)
  • La Tavernaccia, via Giovanni da Castelbolognese 63 (quartier Trastevere) où vous trouverez les fruttini
  • Filetti di baccalà, piazza dei librai (quartier campo dei fiori)
  • Il pentagrappolo: bar à vin où déguster fromage et charcuterie. Soirée romantique garantie, live jazz vendredi et samedi soir. Via celimontana, 16. (quartier Colisée)
  • Pizza al taglio: Forno, place campo di fiori et Pinsere, via Flavia, 98 (quartier Termini)
  • Caffé Saint’Eustachio, piazza Sant’Eustachio (quartier Panthéon)

Une réflexion sur “Que commander au restaurant ?

  1. Pingback: Pourquoi Rome ? | Il était une fois Rome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s