Marchés et bien plus encore….

MARCHES ALIMENTAIRES :

Marché Campo dei fiori

La place du **Campo dei Fiori** tous les matins sauf le dimanche.

En 1456 le pape Calixte III fit paver cette place, démarrant l’activité commerciale par un marché de chevaux. Déambulez entre épices, fleurs, produits de la vie quotidienne proposés par de producteurs locaux, que vous croiserez en train de préparer les légumes, feuille de chou sur la tête pour se protéger du soleil.
Ou encore sur l’ape si caractéristique qu’ils nous plongent dans la dolce vità des sixties italiens.

Voici de multiples possibilités sur place, vous pourrez :
– déguster sur le pouce une pizza bianca au Forno
– prendre un verre zone animée le soir, comme chez Obika
– manger un plat de pâte chez Magnolia, sur la place

Puis ….
– faire du shopping, via dei giubbonari
– se délecter d’un « filetto di baccalà », Dar Filettaro a Santa Barbara, largo dei librari ( beignet de morue frit)
– siroter à la terrasse du bar Farnese, via dei ballauri, figé depuis les années 60.

**Marché de Testaccio**Quartier Testaccio piazza Testaccio. Du lundi au samedi jusqu’à 14h
Atmosphère tout à fait romaine dans ce quartier populaire, et pourquoi ne pas gouter l’excellent restaurant « Checchino dal 1887 » Via di Monte Testaccio, 30. Tél : 0039 065743816. Réservation conseillée. Fermé dimanche et lundi

**Marché San Cosimato** Quartier Trastevere, piazza San Cosimato. Du lundi au samedi jusqu’à 13h
Depuis le début du XXe s. on y trouve des produits frais, fleurs, appareils ménagers. Tout proche, le bar San Callisto, qui ne paie pas de mine est une institution… (vu dans la Grande Bellezza!),  nous sert le meilleur chocolat chaud de la ville !


MARCHES VÊTEMENTS ET ACCESSOIRES :

**Marché Via Sannio** Quartier San Giovanni. Du lundi au samedi jusqu’à 14h
Accessoires vintage, bijoux, chaussures, ceintures, vêtements de marque… il faut fouiner ! Non loin de là, le grand magasin Coin, et sur la via appia nuova se trouvent des tonnes de boutiques
**Marché de Porta Portese** Quartier Trastevere. Piazza di Porta Portese. Le dimanche jusqu’à 14h
On peut tout y trouver dans ce marché le plus célèbre de Rome ! Il est toujours bondé, il vaut mieux y aller tôt le matin, pour pouvoir prendre son temps…
**Marché Monti ** Quartier Colisée. Via Leonina 46, de 10h à 20h, ouvert le 1er, 3e dimanche, 4e samedi du mois
Pour des accessoires et vêtements vintage, il est agréable de flâner via urbana, rue « bobo » de la ville.

photos marchés 2
MARCHES ANTIQUITÉS :

**Marché Fontanelle di Borghese** Quartier Place d’Espagne. Largo delle Fontanelle di Borghese.

Du lundi au samedi jusqu’à 13h,
Gravures, antiquités, livres anciens, mais aussi revues et vinyles. Sur la place Lorenzo in lucina, vous pourrez gouter le dessert glacé tartufo chez Ciampini

Les meilleures pizzas romaines

Même si le règne de la pizza, c’est Naples avec ses pizzas à pâte épaisse, à Rome vous les trouverez souvent à pâte fine, toutes aussi alléchantes.

Les romains les accompagnent de beignets frits (i fritti) en entrée et de bière. Si vous êtes tentés d’en faire à la maison, le secret, c’est la qualité de la farine. Mais également le temps adéquat pour faire lever la pâte ! Au moins 24h, pour les puristes. Disons que si elle n’a pas levé assez longtemps avant de la faire cuire, elle gonflera dans votre ventre !

Je vous dévoile une petite sélection des meilleures pizzas de Rome.

Pizza roquette tomates mozzarella

Emma pizzeria via Monte della Farina 28/29. (campo dei fiori) Ouvert tous les jours. Pâte fine.

 Pizzeria La Montecarlo vicolo Savelli, 13 (place Navone). Fermé le lundi.  Ambiance romaine garantie, même si prise d’assaut, les serveurs ont toujours un mot pour rire. Ma pizzeria des années Erasmus, nostalgie quand tu nous tiens….Pâte fine.

Pizzeria La Focaccia via della pace, 11 (place Navone). Ouvert tous les jours. Midi et soir. Terrasse sympathique avec vue sur l’églipizza bufalase Santa Maria della pace. Pâte épaisse.

Bir&Fud, via Benedetta 23 (trastevere) Ambiance jeune dans quartier branché. Pâte épaisse.

Pizzeria Ivo a Trastevere via di S. Francesco a Ripa, 158. Pizza aubergines, parmesan et guanciale (joue de porc), un délice ! Tél. 06 581 7082

Pizzeria Ai marmi viale di Trastevere, 53 (trastevere). Fermé le mercredi. Une institution. L’humour romain par excellence, les tables sont de marbre gris, rebaptisée souvent en dialecte, er orbitorio, la morgue ! Pâte fine.

Pizzeria Piacere Molise via Candia, 60 (vatican). Fermé le mardi.  La pizzeria familiale du Vatican.

Les secrets d’un bon Tiramisù

Mini tiramisù

Mini tiramisù

  • 500 g de mascarpone
  • 1,25 dl de café noir
  • 4 jaunes d’œufs
  • 100g sucre
  • 2cl amaretto ou marsala ou rhum
  • 200g biscuits à la cuillère
  • Cacao amer en poudre

Une fois arrivé en vacances à Rome, laissez vous tenter par un tiramisù ! Ce dessert d’origine septentrionale, qui signifie « remonte-moi », est présent dans toutes les trattorias et ristoranti romains dignes de ce nom. Vous en verrez des très jaunes (beaucoup d’œufs) ou plus pâles, et pour ceux qui n’aiment pas le café, testez également ceux aux fruits rouges, au limoncello….

Pour vous délecter du meilleur de la ville, il faut vous rendre chez Pompi, le règne du tiramisù depuis 1960, via della croce, 82 (métro piazza di spagna). Dans les top ten, testés et approuvés par les visiteurs : Bar Lillo, Via dei Genovesi, 39/ Da Fortunata, via del Pellegrino 11/ Babette, via Margutta, 1b.

Cependant de retour à la maison, voici les bons conseils pour ce délice rapide et qui fait son petit effet :

Les bons ingrédients de base changent tout. Si vous avez ramené de Rome, un moka** bialetti, ce serait idéal pour réaliser un vrai espresso, sinon préparez un café serré non sucré. La marque du café fait beaucoup aussi, vous pourrez acquérir du café Pellini, produit à Vérone, de très bonne qualité même en supermarché.  Des œufs extra-frais sont de rigueur. Il vaut mieux choisir des boudoirs savoiardi ou pavesini, que vous trouverez en supermarché, afin que cela soit une recette 100 % parfaite. Verser le café dans un récipient afin qu’il refroidisse pour ne pas rompre les biscuits. Imbiber les biscuits de café et les réserver.

Il est conseillé de travailler le mascarpone au batteur puis d’ajouter les jaunes d’œufs, le sucre et la liqueur de votre choix afin d’obtenir une crème. La plupart des italiens ne mettent pas d’alcool en réalité, mais un peu de liqueur rend le tiramisu très goûtu. Incorporer délicatement   les blancs à cette mousse. Les blancs en neige doivent être très fermes, ce qui offre à la crème une douce onctuosité. Mettre une couche de biscuits imbibés dans des ramequins (plus jolis qu’un grand plat en verre) et recouvrir de crème en quantité suffisante, attention parfois trop de crème peut écœurer, il faut que votre tiramisù reste léger !

Il est indispensable pour un tiramisù réussi, de le laisser reposer au frigo une nuit. Saupoudrer de cacao avec un tamis au moment de servir, et non pas avant.  Le déguster avec un Moscato d’Asti Spumante La Selvatica A.O.C (muscat blanc à petits grains)

N.B : certains utilisent 6 œufs et 20g de sucre en plus, mais cela alourdit ce dessert…La cafetière Moka que tous les italiens utilisent aujourd’hui, a été crée par Alfonso Bialetti en 1933.

Suggestions rooftops couverts et menus de nouvel an à Rome

De toute façon, quand on dîne dehors au nouvel an, on fais les choses bien, alors… Pourquoi ne pas sortir le grand jeu et passer une soirée privilégiée sur l’un des rooftops en vue de la capitale ?
Je vous ai concocté une petite liste de suggestions pour votre nouvel an romain 😀

  • ZUMA
    cuisine japonaise contemporaine élaborée
    largo Fontanella Borghese palazzo Fendi.

romehd

NYE Zuma RM 2018-page-001.jpg
  • GIUDA BALLERINO
    Hotel Bernini Bristol
    Piazza Barberini, 23
    Menu à 320€
    4089452_1821_giuda_ballerino_hotel_sina_bernini_bristol

menu du 31 décembre 2018 
**********************************
Carpaccio di gamberi rossi con maionese di mandorle e zafferano, gel di yuzu,
dadolata di mango marinata al campari e germogli di piselli
Lire la suite

Recette estivale : Spaghetti alle vongole

En été, sur le bord de mer d’Ostie, à 25 km de Rome, les romains consomment ce plat sans modération !

Immagine

Préparation : 30 minutes

Temps de cuisson : 30 minutes

Pour 4 personnes :

400 g de spaghetti

600 g de vongole

200g pulpe de tomates

2 gousses d’ail

1 botte de persil

70g Huile d’olive

Sel et poivre

Nettoyer soigneusement les palourdes  en les frottant avec une brosse. Pour qu’il n’y ait plus de sable, bien rincer en plusieurs eaux et laissez tremper une petite heure..  Versez  une cuillère d’huile d’olive dans une sauteuse,  faites cuire les coquillages à feu très vif pour qu’ils s’ouvrent.

Réserver les coquillages, filtrer le jus qu’ils ont rendu et le réserver également. Vous pouvez laisser les coques ou les retirer en ne gardant que les mollusques.

Dans la même sauteuse, faire revenir l’ail écrasé au préalable à la fourchette dans le restant d’huile d’olive.

Quand l’ail commence à dorer, verser le jus de cuisson des palourdes en le filtrant dans une passoire. Ajouter la pulpe de tomates, salez, poivrer et faire cuire pendant  25 minutes à feu moyen.

Pendant ce temps-là, faire cuire les spaghetti dans un grand volume d’eau bouillante salée. La cuisson  doit être « al dente » : les italiens goûtent au fur à mesure pour tester si les pâtes croquent légèrement sous la dent. Cinq minutes avant la fin de cuisson des pâtes, versez les palourdes dans la sauce tomate, mélanger et cuire à feu doux.

Égoutter les spaghetti,  puis y ajouter la sauce aux vongole, ajouter le persil haché.

A consommer dans l’instant, buon appetito !