Réveillon à Rome

Le dîner du nouvel an reflète la gastronomie italienne fondée sur des plats aux goûts simples et authentiques avec des produits d’excellente qualité. La tradition veut qu’à minuit, on déguste du cotechino (semblable à la saucisse de Morteau) et des lentilles, afin d’être riche l’année suivante. Cela fait des années que j’essaie sans résultats, peut-être que pour vous cela fonctionnera ! Régalez-vous !

Deux adresses pour réveillonner :

Restaurant traditionnel : Renato e Luisa


via dei Barbieri, 25 (largo torre argentina). Pour réserver : info@renatoeluisa.it

Menu POISSON

Panzanella di gamberi (crevettes)

Tortino di polpo (poulpe)

Crostini di alici ( anchois) di Cetara con burro Occelli e pomodoretti confit

Raviolone  spigola (bar) e zucchine (courgette) con pomodoretti infornati  e pecorino (fromage brebis)

Trancetto di tonno (thon) in granella di nocciole (noisette), carciofo alla romana (cœur d’artichaut)

Tortino al cioccolato

€ 80,00 par pers. (vins ne sont pas inclus)

Menu VIANDE

Prosciutto di parma 18 mesi  e burrata (fromage fait à partir de mozzarella, avec un cœur crémeux)

Polpettine di bollito (boulette de boeuf)con purè di sedano rapa (céleri)  marmellata di peperoni (poivrons)

Carciofo alla giudia (artichaut frits) con ricotta aromatizzata all’arancio (orange) e lardo Patanegra

Ravioli stracotto (boeuf braisé) e burrata al vino rosso

Stinco di vitello (veau) al marsala con albicocche secche ( abricots secs) e finocchietto selvatico (graines de fenouil)

Cheesecake ai frutti di bosco

€ 70,00 par pers. (vins ne sont pas inclus)

Les menus comprennent, pain, eau, café, gressins fait maison


Restaurant moderne : Il Buff

Produits des Pouilles et de Calabre. Demandez Franco !

via di S. Francesco a Ripa, 141 (Trastevere).

Tél. :  +39 06 581 9667. Menu à 100 € par personne .Pour réserver : info@ilbuff.it

buff nouvel an

Le nouvel an à fêter à l’italienne

Le capodanno remonte à la fête du dieu romain Janus (d’où l’étymologie du mois de janvier), on avait déjà pour coutume de fêter le passage pour le nouvel an. Au VIIe siècle, ce culte étant païen fut déploré par Saint Eloi ; la Saint Sylvestre reste aujourd’hui pour les italiens, la fête de ce pape sanctifié du IV e s. qui instaura la tolérance du christianisme au sein de l’Empire romain.

La tradition profane de cette fameuse nuit de la Saint Sylvestre est de porter des sous-vêtements rouges comme porte-bonheur.

Auront lieu des concerts et spectacles sur la rue dei fori imperiali et autel de la patrie (Vittoriano). Nous ne connaissons pas encore le programme.

La nuit du 31, un grand concert  a lieu en général à 22h au circo massimo, sauf en 2017.

Les feux d’artifice ne manqueront pas,  les romains en sont très friands, on les entend constamment durant l’année pour fêter un diplôme, un baptême… Vous pourrez grimper sur le mont Janicule, sur la butte qui surplombe le Colisée (au-dessus du métro Colosseo)  pour les admirer. Les fêtards se retrouvent en général place du Peuple, mais attention aux pétards  qui fusent de tous côtés ! Heureusement, vous n’aurez plus l’occasion de voir jeter des balcons, des vieilles machines à laver, des plats…. comme on faisait encore dans les années 70.

Envie d’Opéra ?  Les plus beaux airs d’Opéra avec chanteurs de l’orchestre philharmonique de Rome en costumes du XVIIIe siècle. Au programme entre autres G. Donizetti, G. Rossini, G. Verdi, G. Puccini…..Chiesa Anglicana All Saints – via del Babuino,153. Pour réserver : tel. 06.85301758 ou par email: service@romeguide.

Soirée musique à Rome

Les références :
Auditorium – Parco della musica: viale Pietro De Coubertin, 30. Tous types de musique de qualité dans un édifice érigé par Renzo Piano. Accès : taxi ou bus M part de la place de la gare Termini : http://www.santacecilia.it/
Auditorium Conciliazione: viale della conciliazione (Vatican)musique

Musique classique :
Conservatoire Santa Cecilia: via dei Greci n. 18 (Place d’Espagne)
Oratorio del Gonfalone – Coro Polifonico Romano « Gastone Tosato”: vicolo della Scimia 1b (Place Navone). Que ce soit le lieu ou les artistes : Superbe !
Tempietto : sur l’aire archéologique du théâtre Marcellus, festival de musique l’été. (Quartier du ghetto)http://www.tempietto.it/
Furetez les parvis des églises du centre historique, car certaines proposent des concerts, souvent gratuits comme Sant’Ignazio, Sant’Antonio dei portoghesi, del Gesù. Lire la suite

Marchés et bien plus encore….

MARCHES ALIMENTAIRES :

Marché Campo dei fiori

La place du **Campo dei Fiori** tous les matins sauf le dimanche.

En 1456 le pape Calixte III fit paver cette place, démarrant l’activité commerciale par un marché de chevaux. Déambulez entre épices, fleurs, produits de la vie quotidienne proposés par de producteurs locaux, que vous croiserez en train de préparer les légumes, feuille de chou sur la tête pour se protéger du soleil.
Ou encore sur l’ape si caractéristique qu’ils nous plongent dans la dolce vità des sixties italiens.

Voici de multiples possibilités sur place, vous pourrez :
– déguster sur le pouce une pizza bianca au Forno
– prendre un verre zone animée le soir, comme chez Obika
– manger un plat de pâte chez Magnolia, sur la place

Puis ….
– faire du shopping, via dei giubbonari
– se délecter d’un « filetto di baccalà », Dar Filettaro a Santa Barbara, largo dei librari ( beignet de morue frit)
– siroter à la terrasse du bar Farnese, via dei ballauri, figé depuis les années 60.

**Marché de Testaccio**Quartier Testaccio piazza Testaccio. Du lundi au samedi jusqu’à 14h
Atmosphère tout à fait romaine dans ce quartier populaire, et pourquoi ne pas gouter l’excellent restaurant « Checchino dal 1887 » Via di Monte Testaccio, 30. Tél : 0039 065743816. Réservation conseillée. Fermé dimanche et lundi

**Marché San Cosimato** Quartier Trastevere, piazza San Cosimato. Du lundi au samedi jusqu’à 13h
Depuis le début du XXe s. on y trouve des produits frais, fleurs, appareils ménagers. Tout proche, le bar San Callisto, qui ne paie pas de mine est une institution… (vu dans la Grande Bellezza!),  nous sert le meilleur chocolat chaud de la ville !


MARCHES VÊTEMENTS ET ACCESSOIRES :

**Marché Via Sannio** Quartier San Giovanni. Du lundi au samedi jusqu’à 14h
Accessoires vintage, bijoux, chaussures, ceintures, vêtements de marque… il faut fouiner ! Non loin de là, le grand magasin Coin, et sur la via appia nuova se trouvent des tonnes de boutiques
**Marché de Porta Portese** Quartier Trastevere. Piazza di Porta Portese. Le dimanche jusqu’à 14h
On peut tout y trouver dans ce marché le plus célèbre de Rome ! Il est toujours bondé, il vaut mieux y aller tôt le matin, pour pouvoir prendre son temps…
**Marché Monti ** Quartier Colisée. Via Leonina 46, de 10h à 20h, ouvert le 1er, 3e dimanche, 4e samedi du mois
Pour des accessoires et vêtements vintage, il est agréable de flâner via urbana, rue « bobo » de la ville.

photos marchés 2
MARCHES ANTIQUITÉS :

**Marché Fontanelle di Borghese** Quartier Place d’Espagne. Largo delle Fontanelle di Borghese.

Du lundi au samedi jusqu’à 13h,
Gravures, antiquités, livres anciens, mais aussi revues et vinyles. Sur la place Lorenzo in lucina, vous pourrez gouter le dessert glacé tartufo chez Ciampini

Pourquoi Rome ?

Souvent les visiteurs me demandent pourquoi j’ai choisi Rome. Voici quelques explications pour vous prouver que ce n’est pas que pour le soleil !
A Rome 1.469,17 ha (dont 38,9 ha correspondent au Vatican) sont répertoriés par l’Unesco dans la célèbre World Heritage List.

Le centre historique, inclus dans les murs auréliens, ne comprend pas moins de 25.000 lieux d’intérêt historique, archéologique et environnemental.

Pensez aussi aux souterrains : 120 lieux visibles, et tout n’a pas été fouillé: imaginez  20 mètres de stratification pendant 2800 ans d’histoire.
Rome est la ville avec le plus de monuments au monde, et par m2 !

Et puis on peut se rendre à la mer en une demi-heure ou se délasser dans les nombreux parcs …. Là aussi, les capitales européennes n’ont qu’à bien se tenir : 7680 ha d’espaces verts en comptant la banlieue et 1055 ha dans le centre ! Pour en profiter, je vous conseille le parc Celimontana, Doria Pamphilj et bien sûr Villa Borghèse.
Mais pour ceux qui voudraient la vraie campagne, il suffit de rejoindre la via appia antica, à 5 km du cœur de la ville, pour voir moutons, fermes et ruisseaux.

Difficile de faire des choix !
A ne pas manquer le quartier Trastevere (autour de Santa Cecilia), les rues autour de place Navone (via dei coronari et via governo vecchio), via appia antica, via Margutta et la Villa Médicis, les collines de l’Aventin et du Célius.

Sans oublier le farniente, la dolce vità et la chaleur des habitants qui séduisent 30 000 français expatriés. Il existe un humour proprement romain, des traditions vivantes (on parle encore le dialecte romain !) et une vie de quartier qui vous transportent dans une ambiance des villages italiens du sud.

Je mentirais de ne pas vous avouer que la gastronomie m’a comblée aussi. Évidemment, les romains ne cuisinent pas uniquement les pizzas et les pâtes. Goûter les stracetti e rucola, saltimbocca alla romana, etc..voir en détail : Que commander au restaurant

Pour les amateurs de montagne, les premières pistes sont à 1h30 de Rome, alors quand venez – vous vous installer ici ?

L’humour romain le voilà, à regarder avec les sous-titres et au troisième degré !

Paris vs Rome centre historique

Paris vs Rome Espaces verts

Paris vs Rome les espaces verts 2