Découvrez Rome en fiat 500

Parcours en fiat 500 pour admirer les panoramas de la ville éternelle !

Federico vous accompagnera dans les méandres de la ville éternelle. Effet de surprise garanti sur la Basilique Saint Pierre, vues imprenables sur la ville des collines de l’Aventin et du Janicule….

Une dégustation est proposée pendant le circuit, se terminant par un verre sur les toits romains.

20181018_131432

Possible pour 1 à 3 personnes maximum.  Une durée de 3h est recommandée pour ne pas en perdre une miette.

Circuit fiat 500 : départ de piazza Trilussa :  quartier Trastevere,  effet surprise garanti sur la Basilique Saint Pierre, Castel Sant ‘Angelo,  île tibérine, circus maximus, colline de l’Aventin, Thermes de Caracalla, colline du  Janicule. Le circuit peut varier selon les évènements en ville (manifestation, évènements culturels).

Le tarif est de 60€ de l’heure (2 à 3h au choix). Avec deux options possibles : bénéficiez d’une accompagnatrice française ou d’un guide officiel.

  Pour visiter Rome en fiat 500, écrivez à ac@siromemetaitcontee.com.

Promenade de Villa Borghese à Villa Torlonia: le plus petit quartier de Rome

Envie d’un peu de calme et de vert tout en partant à la découverte de petits musées romains ? Voici un itinéraire pour une journée de flânerie.

Partez du magnifique parc de la Villa Borghese, en choisissant de préférence une journée ensoleillée. Pas difficile, saviez-vous que la capitale romaine peut se vanter de 2500 heures de soleil par an contre 1600 pour Lille et 1900 pour Biarritz?

Je vous suggère de faire une halte d’une demi-heure au coeur du Parc, dans le Musée Pietro Canonica, maison-atelier de l’architecte et sculpteur d’origine turinoise. Les nombreux plâtres qu’il a réalisés pour des villes du monde entier vous surprendront.
Petit plus, l’accès au musée est gratuit !

Vous pourrez entrer dans l’univers esthétique de l’artiste du XIXème siècle en visitant son atelier au parfum d’antan… Pour ceux qui connaissent l’atelier du sculpteur Antoine Bourdelle (1861-1876), on s’en rapproche !
IMG_7176

Elégant et authentique « Salario »: le plus petit quartier de Rome

Continuez votre promenade en arpentant les rues du plus petit quartier de Rome, Salario, qui regorge de beaux immeubles 1900. Avant 14h, faites un tour dans l’authentique marché Nomentano de la Piazza Alessandria, ouvert tous les matins sauf le dimanche. Vous trouverez des produits typiques et locaux et pourrez manger sur le pouce.

En continuant, vous trouverez le parc de la Villa Torlonia et ses petits palais : le Casino Nobile et son Musée de l’Ecole Romaine au dernier étage consacré à l’art italien de l’entre-guerre; le Casino dei Principi, qui accueillait les fêtes fastueuses et mondaines du prince Alessandro Torlonia au XIXe siècle; la Casina delle Civette, tirant son nom des « chouettes » présentes sur les vitraux crées par Duilio Cambellotti. Son jardin à l’anglaise est l’un des rares exemples du genre, à Rome.

IMG_7781.jpg

Le néoclassique Casino Nobile

Le complexe du parc appartenait au XVIIIème siècle à la célèbre famille Colonna, qui y cultivait des vignes.  Le prince Giovanni Torlonia l’achète en 1797 et charge le chef de file de l’architecture néo-classique romaine, Giuseppe Valadier (l’architecte de la Piazza del Popolo, quand même !), de réaménager le lieu.
En 1925, la Villa est cédée comme résidence à Mussolini, qui y réside jusqu’en 1943… date à laquelle les troupes anglo-américaines s’y installent ! Si vous voulez plonger dans le passé et connaitre les peurs de la guerre de 40, pénétrez dans le bunker aménagé sur ordre de Mussolini pour sa famille. Petit reportage en italien ici.
La Ville de Rome l’achète en 1978 et ouvre au public les musées municipaux.

Coup de coeur pour la Casina delle Civette – ci-dessus, qui reste la demeure du prince Giovanni Torlonia jusqu’à sa mort en 1938. Cette mini maison digne d’un conte de Walt Disney présente de jolis vitraux et des objets de style Liberty. Cette maisonnette vous attendrira sicuramente.

Pour les Parisiens, sachez que l’entrée est gratuite, car – on l’oublie souvent – Paris et Roma ont scellé leur amour par un jumelage en 1956.
A ce moment-là, cette fameuse phrase a été prononcée :
Solo Parigi è degna di Roma, solo Roma è degna di Parigi
Seule Paris est digne de Rome, seule Rome est digne de Paris
Vous me direz ce que vous en pensez… !


Une autre surprise pour les curieux:  lors de travaux en 1918, on découvre des catacombes juives du IIème – IIIème siècle de notre ère sur une surface de plus 12 000 m2! Pour des questions de conservation, elles ne se visitent malheureusement pas.

Si Rome m’était contée vous propose la visite d’autres catacombes juives, celles de la Vigna Randanini sur la voie Appienne (via Appia antica). Vous pourrez aussi visiter le complexe de Sainte-Agnès hors les Murs, dont la basilique dédiée à cette martyr et le mausolée de Sainte-Constance, deux bijoux hors des sentiers battus.
Tout près du parc, le métro Piazza Bologna, avec de nombreux bars qui vous attendent pour prendre l’apéritif… c’est normal, on se rapproche du quartier étudiant de l’université romaine de La Sapienza. Et vous êtes seulement deux arrêts de métro de Termini sur la ligne B !
Pas loin du parc: la lumineuse Trattoria Da Neno propose des apéritifs élégants et de qualité, mais aussi de très bon plats!
Adresse: Via Ravenna, 30.

 

Passer noël à Rome

Rome accueille Natale de manière plus religieuse, que commerciale. Les petits santons se préparent à pointer le bout de leur nez alors que notre indétrônable sapin vert ne côtoiera pas forcément la cheminée. Dans les rues, peu d‘illumination d’ailleurs, font place les zampognari (joueurs de flûte traditionnelle), qui chaque année descendent des montagnes des Abruzzes et de la Ciociarie*.

L’énorme festin natalizio sera de rigueur, et oui, nous sommes en Italie !

Anguilles marinées, mollusques, crustacés vous seront servis. Et puis, pour finir le célèbre Panettone qui est passé depuis longtemps au-delà des Alpes.  Mais connaissez-vous ses variations au chocolat, sans fruits confits, etc ? Vous en trouvez au célèbre centre commercial prônant la gastronomie italienne,  EATALY**. Si vous voulez jouer aux Polentoni***, vous pourrez opter pour le Pandoro, gâteau de Noël véronais.

Pour les enfants, ne manquez pas le marché de noël de Piazza Navona qui regorge de jouets et d’objets artisanaux.  Outre les figurines chrétiennes, les enfants seront surpris de se trouver nez à nez avec…une sorcière, la Befana, qui amène traditionnellement à l’épiphanie des cadeaux aux enfants sages et du charbon ( aujourd’hui sous forme de bonbons !) à ceux qui ne le sont pas…

Le presepio (crèche) monumental avec des statues de plus de trois mètres, réalisées en 1846 sur la place Saint Pierre est toujours au rendez-vous. A partir du 7 décembre sera en place une crèche de 25 m2, faite de sable des Dolomites, donnée au pape François.

À côté duquel, s’élève un sapin de Noël donné tous les ans par une région différente. Cette année, c’est un épicéa donné cette année par la région Frioul-Vénétie julienne.

Je vous conseille la messe de noël à la splendide basilique Santa Maria in Trastevere, chère aux romains.

Vous verrez bien d’autres lors de l’exposition « les 100 crèches » à l’ église Sainte Marie du Peuple, cependant, il faudrait aller à Naples, contrée ancestrale des presepi, pour admirer les plus belles réalisations.

Musée privé Angelo Stefanucci de la crèche. Ouvert les mercredis et samedis, de 17h à 19h30. Via Tor de’ Conti, 23 et 31/A. Plus d’informations sur : Rome1.com

La Ciociarie*  soit« terre des ciociàri », vient du nom des chaussures traditionnelles connues sous le nom de ciocia. C’est une région du Latium évoquée dans le film de De Sica, La Paysanne aux pieds nus, pour lequel Sophia Loren, reçu l’Oscar en 1961.

EATALY** http://www.roma.eataly.it/(métro Piramide)

Polentoni***  en référence à la polenta servie à Milan, les gens du sud sont en revanche, les terroni.

Dîner chez l’habitant en musique !

La chaleureuse et pétillante Ippolita vous reçoit dans son appartement cosy, au cœur des ruelles du Trastevere.


Plafonds en bois, sol en terre cuite, ameublement et déco vintage, vous êtes dans un cadre typiquement romain.

Ippolita, passionnée de musique classique, pianiste et fin cordon bleu propose une introduction musicale, illustrée par de délicieux mets tant aimés des compositeurs.

La soirée commencera autour d’un verre de bienvenue, agrémentée par l’écoute d’extraits musicaux, qu’Ippolita commentera de façon plus ou moins technique selon son auditoire.

papale (1)

 

La maîtresse de maison parle anglais et espagnol. Un service de traduction en français est disponible sur demande : 50 euros.

Les menus pourront être adaptés en cas d’allergies à certains aliments, ainsi que les vins.

 Non disponible du 23 juin au 30 septembre

Tarifs (en privé, pas d’autres participants)

Dîner assis :

 De 2 à 4 participants : 50€ par personne

De 5 à 7 participants : 45€ par personne

Buffet de 8 à 12 personnes : 30€ par personne

Pour le menu Rossini : 5€ par personne supplémentaire.

Contact par mail : ac@siromemetaitcontee (merci de me préciser le menu choisi, si intolérances et besoin d’un traducteur).

8 menus au choix

foto ippolita diner habitant blog

 

La musique romaine : entre palais et théâtre

Plats inspirés des lieux caractéristiques de la musique classique à Rome :

Oratoire Saint Philippe Neri, chapelle Sixtine, théâtre Costanzi.

Entrée : pizza figues et mortadelle, artichauts à la romaine

Premier plat : Pâtes Fettuccine alla carbonara (la vraie, sans crème fraîche !)

Second plat : Coda alla vaccinara, spécialité romaine (queue de bœuf sauce tomate et céleri)

Accompagnement : Puntarelle* (ou autres légumes selon la saison)

Dessert : Tiramisù

Vin rouge

* pousses de chicorée, servies avec une sauce composée d’ail pilé

aux anchois, auxquels on ajoute du vinaigre de vin.

Du classique au lyrique : made in Italy 

L’éloge de la musique italienne, de la musique baroque à l’Opéra.

Dégustation à choisir à l’avance par tous les participants

Entrées : Peperonata (pommes de terre et poivrons aigre-doux) ou bruschetta à la tomate

1 plat au choix entre : pâtes aux aubergines, tomates, ricotta ou pâtes au potiron maison ou risotto aux fruits de mer

1 plat au choix entre : tourte de poisson aux câpres ou roulés de viande ou boulettes de viande sauce tomate ou pintade braisée

1 dessert au choix entre : blanc- manger aux amandes à la cannelle ou tiramisù ou gelée au melon (ou pastèque selon saison)

Vin rouge

Stanley Kubrick : 5 films en musique !

Pour changer du répertoire italien, chaque plat évoquera un film

Entrées : Mousse gorgonzola chocolat noix et muscat : Eyes wide shut

Premier plat : Risotto au safran caramélisé : Shining

Second plat : Saumon à la bière Guinness : Barry Lyndon

Accompagnement : Navet noir de forme carré : l’Odyssée de l’espace

Dessert : Crème de lait au gingembre : Orange mécanique

Vin rouge

Mozart : Don Giovanni

Don Giovanni, inspiré de la vie de Casanova…soit le charme à l’italienne

Entrées : mousse gorgonzola poire chocolat noix et miel, pommes de terre au café, pesto d’anchois

Premier plat : Tagliatelle maison au canard

Second plat : Bouchées filets de porc aux fruits secs

Dessert : Mousse chocolat et fraise

Dessert : Mousse chocolat noir et piment

Vin rouge

Pietro Mascagni : Cavalleria Rusticana

« Cavalleria rusticana » a été créé au Teatro Costanzi de Rome en 1890. Quelque part en Sicile, Turiddu, avant de partir pour l’armée, était tombé amoureux de Lola. Cette dernière, lasse de l’attendre, finira par épouser le charretier Alfio. A son retour, Turiddu fera la cour à Santuzza.
Cependant, attiré de nouveau par Lola, il profitera des absences d’Alfio pour rencontrer son ancienne flamme. Santuzza, affligée, lui clame qu’elle l’aime encore bien qu’il l’ait trahi. Turiddu lui fait croire que sa vie serait menacée, si Alfio venait à découvrir leurs étreintes …

Entrées : Pecorino (fromage) sicilien et confiture de citron, omelette aux artichauts, pani cunsato (bruschetta aux tomates, olives noires, concombre, oignons, basilic et origan)

Premier plat : Timbale d’anellini* à la Norma (pâtes en forme d’anneau aux aubergines, tomates, ricotta)

Second plat : Sciusceddu de Messine (boulettes de bœuf et crème de ricotta de brebis)
Peperonata (pommes de terre et poivrons aigre-doux)

Accompagnement : Salade fenouil-orange aux pistaches

Dessert : Parfait aux amandes d’Avola caramélisées

Vin rouge

Les femmes chez Verdi

Verdi à travers quatre œuvres :
Gilda, femme angélique (Rigoletto, 1851)
Violetta, femme mûre (La Traviata, 1853)
Aida, femme tourmentée (Aida, 1871)
Lady Macbeth, femme ambitieuse (Macbeth, 1847 e 1865)

Entrées « Aida » : lentilles au cumin, aubergines au tahini (crème de sésame)

Premier plat : Ravioli « Gilda » maison à la mode de Mantoue (farcis à la citrouille, aux amaretti et aux poires confites) sur sauce au parmesan

Second plat : Tourte au saumon « Lady Macbeth »

Dessert : Mousse au chocolat « Violetta »

Vins : Prosecco ou Lambrusco

Puccini, Tosca

Tosca fut créé le 14 janvier 1900 au Théâtre Costanzi de Rome. Les trois actes se déroulent à Rome, entre les murs du palais Farnèse et la terrasse du Château Saint-Ange. Le compositeur Giacomo Puccini, était un passionné de gastronomie toscane. Il se délectait de gibier et de crème caramel appelé alors « lait à la portugaise ».

Entrée : Crostini au chou noir de Toscane
Premier plat : Risotto de poissons
Second plat : Pintade braisée

Accompagnement : Haricots aux herbes aromatiques

Dessert : Panpepato* au Vinsanto (vin doux italien de dessert toscan)

De quoi est composé ce dessert ? Pour en savoir plus, cliquez sur : panpepato

Vin rouge

Quel gourmand ce Rossini!

Pour le menu Rossini : 5€ par personne supplémentaire.

La Musique de Rossini, à son image, est empreinte de bonne humeur et de vivacité.
Bon vivant et fin gourmet, Rossini s’intéresse aussi à la gastronomie : il invente des recettes auxquelles il donne le nom de ses opéras : Tarte Guillaume Tell, Bouchées de la Pie Voleuse.  Le fameux Tournedos Rossini quant à lui est un évident hommage au compositeur mais le mystère reste entier pour lui en attribuer l’invention.

Entrées : Amuse-gueules à la mousse de poulet, jambon, gorgonzola et mortadella

Premier plat : pâtes maccheroni à la Rossini, aux champignons et à la truffe

Second plat : Tournedos Rossini revisités par Ippolita

Accompagnement : Salade vinaigrette Rossini
Dessert : Tarte Guillaume Tell et sa crème diplomate aux pommes et à la liqueur
Vin rouge 

 

 

Le nouvel an à fêter à l’italienne

Le capodanno remonte à la fête du dieu romain Janus (d’où l’étymologie du mois de janvier), on avait déjà pour coutume de fêter le passage pour le nouvel an. Au VIIe siècle, ce culte étant païen fut déploré par Saint Eloi ; la Saint Sylvestre reste aujourd’hui pour les italiens, la fête de ce pape sanctifié du IV e s. qui instaura la tolérance du christianisme au sein de l’Empire romain.

La tradition profane de cette fameuse nuit de la Saint Sylvestre est de porter des sous-vêtements rouges comme porte-bonheur.

Dans les rues du centre historique : 1000 artistes du monde entier entre art, concerts de rue, cinéma à partir le 31 décembre à 21h30 au départ de Circo Massimo (artiste La Fura dels Baus et dj di Rds Roma)

500 artistes sur les ponts de Rome : Pont della Musica, Pont della Scienza, pont Sisto, pont Vittorio Emanuele et pont Garibaldi, avec le dernier concert sur le pont Sant’Angelo avec l’orchestre de Piazza Vittorio (l’ensemble multi-ethnique de Rome).

Pour les discothèques : Gilda via mario de’ fiori 97 b (quartier place d’Espagne), Spazio Novecento piazza Guglielmo Marconi, 26b (quartier EUR), Ex dogana viale dello Scalo S. Lorenzo, 10 (underground).

Le 31 décembre, à partir de 14h, des sportifs participent à la course « We run Rome ». Les 10 kilomètres les plus célèbres d’Italie ont réuni 10 000 runers dans les rues du centre historique. L’événement a du succès car ils sont un peu plus nombreux chaque année.

Nouvel an original :  aux thermes avec vue sur mer ! Victoria Spa Lungomare Paolo Toscanelli, 195 +39 06 8676 0394 A partir 20h45 entrée SPA + diner

Pour passer le nouvel an avec les enfants, animations aux :

Chalet Squisito (quartier EUR) via Fiume Bianco, 26. +39 06 520 3043

Al Rainbow Magicland via della Pace, Valmontone (45 minutes de Rome) Navette partant de la gare Termini à 9h30 Magic land.

Cinecittà World via di Castel Romano, 200. Navettes à partir de l’arrêt métro, ligne B, arrêt Fermi (EUR) ou du Vatican. Autres navettes depuis les gares Ostiense, Santa Palomba ou Termini.

Les feux d’artifice ne manqueront pas,  les romains en sont très friands, on les entend constamment durant l’année pour fêter un diplôme, un baptême… Vous pourrez grimper sur le mont Janicule, sur la butte qui surplombe le Colisée (au-dessus du métro Colosseo)  pour les admirer. Les fêtards se retrouvent en général place du Peuple, mais attention aux pétards  qui fusent de tous côtés ! Heureusement, vous n’aurez plus l’occasion de voir jeter des balcons, des vieilles machines à laver, des plats…. comme on faisait encore dans les années 70.

Envie d’Opéra ?  Les plus beaux airs d’Opéra avec chanteurs de l’orchestre philharmonique de Rome en costumes du XVIIIe siècle. Au programme entre autres G. Donizetti, G. Rossini, G. Verdi, G. Puccini…..Chiesa Anglicana All Saints – via del Babuino,153. Pour réserver : tel. 06.85301758 ou par email: service@romeguide.