Visitez la pharmacie des papes !

 

Que diriez-vous de vous mettre dans la peau d’un ancien apothicaire ?

C’est réellement ce que l’on ressent quand on pousse la porte dérobée de ce lieu unique : « la pharmacie des papes » à Trastevere ! Elle était tellement réputée, que les médecins papes et cardinaux se ruaient ici.

Spezieria

C’est aujourd’hui un prêtre carmélitain qui fait profiter du lieu aux visiteurs ébahis.

Incroyable, tout est resté comme dans les années 50 dans ce décor d’époque baroque : bocaux, alambics, fioles, balances, ordonnances, herbes aromatiques…C’est simple, on a l’impression que le propriétaire a quitté les lieux hier.

Pour les plus curieux, vous pourrez même goûter une ancienne potion ancestrale aux cinquante-sept composants !

Alors prêts à tenter le remède Tronchetti del bel aspetto (pour avoir un bel aspect) encore en vente ?

Pour la visiter me contacter : ac@siromemetaitcontee.com. Minimum 5 personnes, réservation à l’avance (sous réserve de disponibilité).

 

Passer la Saint Valentin à Rome

 Une peu d’histoire avant quelques idées où passer un bon moment en amoureux !

Vous passez un week-end à Rome pour le 14 février ? Mais connaissez-vous l’origine de cette fête ?

Autour du 15 février, les Romains sous l’antiquité célébraient le dieu Faunus Lupercus, lors d’une grande fête païenne dédiée à l’amour et à la fécondité. Pour contrer ce culte, parfois débauché, le Pape Gélase Ier, en 495, décida de le fêter plus solennellement. Ainsi fut supprimée progressivement cette fête païenne.

Une confusion entre différentes légendes médiévales a fait devenir, Saint Valentin, patron des amoureux. Selon un de ces récits, Valentin, évêque de Terni, unit en mariage la chrétienne Serapia et le centurion romain Sabino: les parents de la jeune fille s’opposèrent aux épousailles, cependant on découvrit qu’elle était gravement malade. Le centurion appela Valentin au chevet de la mourante et il lui demanda de n’être jamais séparés : l’ecclésiastique le baptisa et les maria, mais tous deux moururent brutalement.

Le crâne de Saint Valentin est  exposé dans la Basilique Sainte Marie in Cosmedin à Rome, plus connue pour accueillir en son portique la bouche de la vérité. En réalité, il s’agit des reliques d’un saint homonyme, mais les touristes amoureux aiment y déposer des billets doux.

Voici des adresses pour un moment romantique à Rome :

photo Rooftop Sara Alex

Les Roof garden de Rome en amoureux

Les endroits les plus romantiques de Rome

Découvrez Rome en fiat 500

Parcours en fiat 500 pour admirer les panoramas de la ville éternelle !

Federico vous accompagnera dans les méandres de la ville éternelle. Effet surprise garanti sur la Basilique Saint Pierre, vues imprenables sur la ville des collines de l’Aventin et du Janicule….

Une dégustation est proposée pendant le circuit, se terminant par un verre sur les toits romains.

20181018_131432

Possible pour 1 à 3 personnes maximum.  Une durée de 3h est recommandée pour ne pas en perdre une miette. Le tarif est de 60€ de l’heure. Avec deux options possibles : bénéficiez d’une accompagnatrice française : 80€ les 3h. Ou d’un guide officiel : 140 € les 3h.

  Pour visiter Rome en fiat 500, écrivez à ac@siromemetaitcontee.com.

Suggestions rooftops couverts et menus de nouvel an à Rome

De toute façon, quand on dîne dehors au nouvel an, on fais les choses bien, alors… pourquoi ne pas sortir le grand jeu et passer une soirée privilégiée sur l’un des rooftops en vue de la capitale ?
Je vous ai concocté une petite liste de suggestions pour votre nouvel an romain 😀

  • Restaurant “VII COORTE”
    piazza Sidney Sonnino, 29.
    Tél. +39 388 898 5314.
    L’un des meilleurs restaurants d’Italie ! Menu de nouvel an à 110€
    IMG-20181218-WA0003.jpg
    Ouvert le soir. Fermé le dimanche. Réservation conseillée. Terrasse. Demandez Mario !
  • ZUMA
    cuisine japonaise contemporaine élaborée
    Adresse: largo Fontanella Borghese palazzo Fendi.

romehd

NYE Zuma RM 2018-page-001.jpg
  • GIUDA BALLERINO
    Hotel Bernini Bristol
    Adresse: Piazza Barberini, 23
    Menu à 320€
    4089452_1821_giuda_ballerino_hotel_sina_bernini_bristol

menu du 31 décembre 2018 
**********************************
Carpaccio di gamberi rossi con maionese di mandorle e zafferano, gel di yuzu,
dadolata di mango marinata al campari e germogli di piselli
Lire la suite

Promenade de Villa Borghese à Villa Torlonia: le plus petit quartier de Rome

Envie d’un peu de calme et de vert tout en partant à la découverte de petits musées romains ? Voici un itinéraire pour une journée de flânerie.

Partez du magnifique parc de la Villa Borghese, en choisissant de préférence une journée ensoleillée. Pas difficile, saviez-vous que la capitale romaine peut se vanter de 2500 heures de soleil par an contre 1600 pour Lille et 1900 pour Biarritz?

Je vous suggère de faire une halte d’une demi-heure au coeur du Parc, dans le Musée Pietro Canonica, maison-atelier de l’architecte et sculpteur d’origine turinoise. Les nombreux plâtres qu’il a réalisés pour des villes du monde entier vous surprendront.
Petit plus, l’accès au musée est gratuit !

Vous pourrez entrer dans l’univers esthétique de l’artiste du XIXème siècle en visitant son atelier au parfum d’antan… Pour ceux qui connaissent l’atelier du sculpteur Antoine Bourdelle (1861-1876), on s’en rapproche !
IMG_7176

Elégant et authentique « Salario »: le plus petit quartier de Rome

Continuez votre promenade en arpentant les rues du plus petit quartier de Rome, Salario, qui regorge de beaux immeubles 1900. Avant 14h, faites un tour dans l’authentique marché Nomentano de la Piazza Alessandria, ouvert tous les matins sauf le dimanche. Vous trouverez des produits typiques et locaux et pourrez manger sur le pouce.

En continuant, vous trouverez le parc de la Villa Torlonia et ses petits palais : le Casino Nobile et son Musée de l’Ecole Romaine au dernier étage consacré à l’art italien de l’entre-guerre; le Casino dei Principi, qui accueillait les fêtes fastueuses et mondaines du prince Alessandro Torlonia au XIXe siècle; la Casina delle Civette, tirant son nom des « chouettes » présentes sur les vitraux crées par Duilio Cambellotti. Son jardin à l’anglaise est l’un des rares exemples du genre, à Rome.

IMG_7781.jpg

Le néoclassique Casino Nobile

Le complexe du parc appartenait au XVIIIème siècle à la célèbre famille Colonna, qui y cultivait des vignes.  Le prince Giovanni Torlonia l’achète en 1797 et charge le chef de file de l’architecture néo-classique romaine, Giuseppe Valadier (l’architecte de la Piazza del Popolo, quand même !), de réaménager le lieu.
En 1925, la Villa est cédée comme résidence à Mussolini, qui y réside jusqu’en 1943… date à laquelle les troupes anglo-américaines s’y installent ! Si vous voulez plonger dans le passé et connaitre les peurs de la guerre de 40, pénétrez dans le bunker aménagé sur ordre de Mussolini pour sa famille. Petit reportage en italien ici.
La Ville de Rome l’achète en 1978 et ouvre au public les musées municipaux.

Coup de coeur pour la Casina delle Civette – ci-dessus, qui reste la demeure du prince Giovanni Torlonia jusqu’à sa mort en 1938. Cette mini maison digne d’un conte de Walt Disney présente de jolis vitraux et des objets de style Liberty. Cette maisonnette vous attendrira sicuramente.

Pour les Parisiens, sachez que l’entrée est gratuite, car – on l’oublie souvent – Paris et Roma ont scellé leur amour par un jumelage en 1956.
A ce moment-là, cette fameuse phrase a été prononcée :
Solo Parigi è degna di Roma, solo Roma è degna di Parigi
Seule Paris est digne de Rome, seule Rome est digne de Paris
Vous me direz ce que vous en pensez… !


Une autre surprise pour les curieux:  lors de travaux en 1918, on découvre des catacombes juives du IIème – IIIème siècle de notre ère sur une surface de plus 12 000 m2! Pour des questions de conservation, elles ne se visitent malheureusement pas.

Si Rome m’était contée vous propose la visite d’autres catacombes juives, celles de la Vigna Randanini sur la voie Appienne (via Appia antica). Vous pourrez aussi visiter le complexe de Sainte-Agnès hors les Murs, dont la basilique dédiée à cette martyr et le mausolée de Sainte-Constance, deux bijoux hors des sentiers battus.
Tout près du parc, le métro Piazza Bologna, avec de nombreux bars qui vous attendent pour prendre l’apéritif… c’est normal, on se rapproche du quartier étudiant de l’université romaine de La Sapienza. Et vous êtes seulement deux arrêts de métro de Termini sur la ligne B !
Pas loin du parc: la lumineuse Trattoria Da Neno propose des apéritifs élégants et de qualité, mais aussi de très bon plats!
Adresse: Via Ravenna, 30.