Ce que les romains mangeront pour noël

La veille de Noël, Rome se délecte d’un repas de poissons et fruits de mer.

Gambas grillées, beignet de morue,  spaghetti aux tellines, anguille frite, puntarelle aux anchois et en dessert les gâteaux caractéristiques :  le pangiallo et  le pampepato.

Le pangiallo, sous la Rome antique, était servi lors du solstice d’hiver, afin de favoriser le retour du soleil. C’est un dessert à base de figues sèches, safran, miel, fruits secs et confits.pangiallo

Le pampepato  est connu depuis le  XVIe siècle avec l’arrivée des épices en Occident, ce dessert est composé d’amandes, noisettes, pignons de pin, cannelle, poivre, noix de muscade, orange et cédrats confits ainsi que de raisins secs mélangés à du chocolat, café, liqueur, miel, farine.

La puntarelle, pousses de chicorée, se servent traditionnellement avec une sauce composée d’ail pilé  aux anchois, auxquels on ajoute un bon vinaigre de vin.

Le déjeuner du 25 décembre – le noël romain est à base de  viande : beignets frits de brocoli, fleurs de courgettes ou de pommes, tortellini au bouillon de poule, agneau de lait rôti et artichauts, fruits secs, ricciarelli (biscuits aux amandes) et torrone (nougat).

Les biscuits romains de noël «I Mostaccioli »

«I Mostaccioli » C’est la version la plus simple, mais ils peuvent être glacés au chocolat ou avec des amandes et des écorces d’orange…

Ingrédients pour la préparation

60 g de farine

100 g de noisettes ou noix décortiquées

100 g de miel

2 blancs d’œufs

cannelle

poivre

Préparation

Prenez un récipient dans lequel vous pétrirez la farine avec le miel, les blancs d’œuf, les noix ou les noisettes, le poivre et la cannelle.

Coupez- les en bandes, puis en forme de losange et mettez-les sur la plaque du four beurrée ( anti Mostaccioliadhérente si possible).

Travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien  homogène, puis étendez-la sur un plan de travail. Faites cuire les mostaccioli au moins 20 minutes à 180°C.

Rappelez-vous de les retirer de la plaque,  uniquement lorsqu’ils seront complètement refroidis.

Buon appetito !

Réveillon à Rome

Le dîner du nouvel an reflète la gastronomie italienne fondée sur des plats aux goûts simples et authentiques avec des produits d’excellente qualité. La tradition veut qu’à minuit, on déguste du cotechino (semblable à la saucisse de Morteau) et des lentilles, afin d’être riche l’année suivante. Cela fait des années que j’essaie sans résultats, peut-être que pour vous cela fonctionnera ! Régalez-vous !

Deux adresses pour réveillonner :

Restaurant traditionnel : Renato e Luisa


via dei Barbieri, 25 (largo torre argentina). Pour réserver : info@renatoeluisa.it

Menu POISSON

Panzanella di gamberi (crevettes)

Tortino di polpo (poulpe)

Crostini di alici ( anchois) di Cetara con burro Occelli e pomodoretti confit

Raviolone  spigola (bar) e zucchine (courgette) con pomodoretti infornati  e pecorino (fromage brebis)

Trancetto di tonno (thon) in granella di nocciole (noisette), carciofo alla romana (cœur d’artichaut)

Tortino al cioccolato

€ 80,00 par pers. (vins ne sont pas inclus)

Menu VIANDE

Prosciutto di parma 18 mesi  e burrata (fromage fait à partir de mozzarella, avec un cœur crémeux)

Polpettine di bollito (boulette de boeuf)con purè di sedano rapa (céleri)  marmellata di peperoni (poivrons)

Carciofo alla giudia (artichaut frits) con ricotta aromatizzata all’arancio (orange) e lardo Patanegra

Ravioli stracotto (boeuf braisé) e burrata al vino rosso

Stinco di vitello (veau) al marsala con albicocche secche ( abricots secs) e finocchietto selvatico (graines de fenouil)

Cheesecake ai frutti di bosco

€ 70,00 par pers. (vins ne sont pas inclus)

Les menus comprennent, pain, eau, café, gressins fait maison


Restaurant moderne : Il Buff

Produits des Pouilles et de Calabre. Demandez Franco !

via di S. Francesco a Ripa, 141 (Trastevere).

Tél. :  +39 06 581 9667. Menu à 100 € par personne .Pour réserver : info@ilbuff.it

buff nouvel an

Marchés et bien plus encore….

MARCHES ALIMENTAIRES :

Marché Campo dei fiori

La place du **Campo dei Fiori** tous les matins sauf le dimanche.

En 1456 le pape Calixte III fit paver cette place, démarrant l’activité commerciale par un marché de chevaux. Déambulez entre épices, fleurs, produits de la vie quotidienne proposés par de producteurs locaux, que vous croiserez en train de préparer les légumes, feuille de chou sur la tête pour se protéger du soleil.
Ou encore sur l’ape si caractéristique qu’ils nous plongent dans la dolce vità des sixties italiens.

Voici de multiples possibilités sur place, vous pourrez :
– déguster sur le pouce une pizza bianca au Forno
– prendre un verre zone animée le soir, comme chez Obika
– manger un plat de pâte chez Magnolia, sur la place

Puis ….
– faire du shopping, via dei giubbonari
– se délecter d’un « filetto di baccalà », Dar Filettaro a Santa Barbara, largo dei librari ( beignet de morue frit)
– siroter à la terrasse du bar Farnese, via dei ballauri, figé depuis les années 60.

**Marché de Testaccio**Quartier Testaccio piazza Testaccio. Du lundi au samedi jusqu’à 14h
Atmosphère tout à fait romaine dans ce quartier populaire, et pourquoi ne pas gouter l’excellent restaurant « Checchino dal 1887 » Via di Monte Testaccio, 30. Tél : 0039 065743816. Réservation conseillée. Fermé dimanche et lundi

**Marché San Cosimato** Quartier Trastevere, piazza San Cosimato. Du lundi au samedi jusqu’à 13h
Depuis le début du XXe s. on y trouve des produits frais, fleurs, appareils ménagers. Tout proche, le bar San Callisto, qui ne paie pas de mine est une institution… (vu dans la Grande Bellezza!),  nous sert le meilleur chocolat chaud de la ville !


MARCHES VÊTEMENTS ET ACCESSOIRES :

**Marché Via Sannio** Quartier San Giovanni. Du lundi au samedi jusqu’à 14h
Accessoires vintage, bijoux, chaussures, ceintures, vêtements de marque… il faut fouiner ! Non loin de là, le grand magasin Coin, et sur la via appia nuova se trouvent des tonnes de boutiques
**Marché de Porta Portese** Quartier Trastevere. Piazza di Porta Portese. Le dimanche jusqu’à 14h
On peut tout y trouver dans ce marché le plus célèbre de Rome ! Il est toujours bondé, il vaut mieux y aller tôt le matin, pour pouvoir prendre son temps…
**Marché Monti ** Quartier Colisée. Via Leonina 46, de 10h à 20h, ouvert le 1er, 3e dimanche, 4e samedi du mois
Pour des accessoires et vêtements vintage, il est agréable de flâner via urbana, rue « bobo » de la ville.

photos marchés 2
MARCHES ANTIQUITÉS :

**Marché Fontanelle di Borghese** Quartier Place d’Espagne. Largo delle Fontanelle di Borghese.

Du lundi au samedi jusqu’à 13h,
Gravures, antiquités, livres anciens, mais aussi revues et vinyles. Sur la place Lorenzo in lucina, vous pourrez gouter le dessert glacé tartufo chez Ciampini

Les meilleures pizzas romaines

Même si le règne de la pizza, c’est Naples avec ses pizzas à pâte épaisse, à Rome vous les trouverez souvent à pâte fine, toutes aussi alléchantes. Les romains les accompagnent de beignets frits (i fritti) en entrée et de bière. Si vous êtes tentés d’en faire à la maison, le secret, c’est la qualité de la farine. Mais également le temps adéquat pour faire lever la pâte ! Au moins 24h, pour les puristes. Disons que si elle n’a pas levé assez longtemps avant de la faire cuire, elle gonflera dans votre ventre !

Je vous dévoilePizza roquette tomates mozzarella une petite sélection des meilleures pizzas de Rome.

Exceptionnelle mais … elle ne se trouve pas dans le centre !

Pizzeria « La Fucina » via Giuseppe Lunati, 25 (Portuense). Le soir uniquement. Fermé le lundi. On peut déguster plusieurs goûts sur une seule pizza.Nota bene : le prix n’est pas celle d’une pizzeria traditionnelle.  Pâte fine.

Dans le centre historique, par quartier :

« Emma pizzeria«  via Monte della Farina 28/29. (campo dei fiori) Ouvert tous les jours. Pâte fine.

« Obicà » Mozzarella Bar place Campo dei fiori, 16. (campo dei fiori). Ouvert tous les jours. Pizza à base de produits bio, dans un bar trendy sur la place du marché. Pâte épaisse.

Pizzeria « Baffetto«  via del Governo Vecchio, 114. (campo dei fiori). Fermé le mardi.  Vous trouverez souvent une file d’attente, allez y tôt car les romains mangent tard. Pâte fine.

 Pizzeria « La Montecarlo«  vicolo Savelli, 13 (place Navone). Fermé le lundi.  Ambiance romaine garantie, même si prise d’assaut, les serveurs ont toujours un mot pour rire. Ma pizzeria des années Erasmus, nostalgie quand tu nous tiens….Pâte fine.

Pizzeria « La Focaccia«  via della pace, 11 (place Navone). Ouvert tous les jours. Midi et soir. Terrasse sympathique avec vue sur l’églipizza bufalase Santa Maria della pace. Pâte épaisse.

Bir&Fud, via Benedetta 23 (trastevere) Ambiance jeune dans quartier branché. Pâte épaisse.

Pizzeria « Ai marmi » viale di Trastevere, 53 (trastevere). Fermé le mercredi. Une institution. L’humour romain par excellence, les tables sont de marbre gris, rebaptisée souvent en dialecte, er orbitorio, la morgue ! Pâte fine.

Pizzeria « Piacere Molise «  via Candia, 60 (vatican). Fermé le mardi.  La pizzeria familiale du Vatican.